G-P5Z9FR4YL1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sainte Marthe

  • A Sainte-Marthe : Une rencontre entre générations autour d'un loto

    IMG_9304.JPG

    «Quine au 23». C'est fièrement que le jeune élève du cours élémentaire première année (CE1) de la classe de Marie Teillet a levé la main dans la salle municipale, jeudi 23 mai dans l'après-midi. Avec ses 20 camarades de classe, il participait pour la première fois au petit loto proposé par le club des aînés ruraux des 7 moulins. «Ce loto intergénérationnel favorise le lien social dans la commune» a reconnu la maîtresse. «D'autant plus que chaque élève fait équipe avec un aîné. Il y a des parties avec des lots enfants et d'autres avec des lots adultes. Les lots gagnés reviennent réciproquement au plus jeune ou au plus âgé». À la fin du loto, un cadeau a été offert à ceux qui n'ont rien gagné et un goûter préparé par les aînés ruraux a réuni tout le monde. Les écoliers ont annoncé la kermesse du RPI pour le vendredi 21 juin à Sainte-Marthe. Les écoliers de Caumont évolueront sur le thème de la fête de la musique et ceux de Sainte-Marthe sur le cinéma. La sortie annuelle des aînés se fera au cabaret l'Ange Bleu le samedi 15 juin.

  • A Sainte-Marthe : Une deuxième fête de la musique au programme des animations estivales

    IMG_6777.JPG

    Après avoir soufflé sa première bougie le jeudi 1er février lors de l'assemblée générale, le bureau de l'association Bouge, bouquine et joue (BBJ) s'est réuni jeudi 21 mars en soirée dans la salle des fêtes pour peaufiner les animations avant la période estivale. «Le point d'orgue sera la 2e édition de la fête de la musique le samedi 22 juin» a déclaré la présidente Véronique Boyancé. «Deux groupes pop rock se produiront ainsi que la chorale Les Voix'In et des percussions. Deux food trucks assureront la partie restauration». Dans le domaine sportif, après l'instauration d'un programme hebdomadaire de randonnée pédestre, l'association BBJ accueillera une initiation gratuite au tir à l'arc le mercredi 17 avril de 14 h 30 à 17 heures. «Dès le mois de septembre, le tir à l'arc pourrait prendre place dans des animations multisports du mercredi après-midi». C'est enfin un vide-grenier qui sera organisé le dimanche 21 avril de 8 heures à 17 heures sur la place de la mairie. Renseignements et inscription au 06 36 91 68 93 jusqu'au vendredi 19 avril.

  • A Sainte-Marthe : Des coupes rases en forêt communale, oui mais pourquoi ?

    IMG_6215R.jpg

    Les coupes rases de cette fin d'hiver dans le massif forestier n'ont pas échappé aux utilisateurs de la forêt qu'ils soient promeneurs et vététistes. Il y en a une d'une superficie d'un hectare dans Sénestis en bordure de la départementale 289 juste avant l'aire de repos de l'A62 et une autre un peu plus à l'intérieur dans Sainte-Marthe. C'est sur cette dernière parcelle que René Séger, agent patrimonial de l'Office national des Forêts (ONF), a présenté, vendredi matin 8 mars, le pourquoi de ces coupes rases qui vont rester pendant quelque temps en régénération naturelle. «Ces coupes concernent exclusivement du chêne rouge d’Amérique âgé d'environ 50 ans» a déclaré René Séger. «C'est un problème sanitaire car les arbres ont des pourritures racinaires qui remontent le long du tronc. Ces pourritures sont dues à l’asphyxie des racines par un excès d’eau durant la période hivernale. Une fois les racines endommagées, les arbres tombent et cassent tout sur leur passage, essentiellement les chênes de pays». L'agent de l'ONF a précisé que le bois perd ainsi de sa valeur car il faut purger 1 à 2 mètres de bois pourri sur chaque grume. «Le bois des chênes rouges a une croissance très rapide d’où une tendance à supplanter les chênes autochtones. C'est une espèce qui fructifie abondamment et devient envahissante. L’idéal, après la récolte de ces chênes rouges, serait de l’éliminer par broyage des racines, et de planter d’autres espèces comme le chêne pubescent, susceptible de résister au changement climatique» a insisté René Séger. «Sur la coupe rase de Sainte-Marthe près de 500 m³ de grumes vont être retirés. Les bois exploités fournissent donc des grumes pour les scieries ainsi que du bois de chauffage et du bois énergie pour les chaufferies à bois» a expliqué Le garde de l'ONF. Il a d'ailleurs montré que le fil du bois des grumes coupées noircissait. Cette vente de bois représente une source de revenus pour les communes. Pour les 500 m³ coupés à Sainte-Marthe, un devis d'achat de 24 000 € a été proposé à la municipalité.

  • A Sainte-Marthe : Une première bougie pour Bouge, Bouquine et Joue

    AG BBJ.JPG

    L'association Bouge, Bouquine et Joue (BBJ) a soufflé sa première bougie jeudi 1er février en soirée dans la salle des fêtes en présence du maire Bernard Massias. «Depuis la création, les activités se sont ajoutées les unes après les autres en commençant par la marche» s'est félicitée la présidente Véronique Boyancé dans son rapport. «Elles seront toutes pérennisées pour 2024». La présidente a remercié la municipalité pour le prêt des salles et la communauté de communes (CCCLG) pour le prêt gratuit du matériel. Le calendrier des animations. Vendredi 9 février : concours de belote. Samedi 10 février : soirée jeux de société. Vendredi 8 mars : concours de belote. Dimanche 10 mars : journée de la femme avec stands dédiés aux femmes. Samedi 16 mars : un auteur à la bibliothèque. Samedi 6 avril : théâtre au séchoir. Dimanche 21 avril : vide-grenier. Samedi 22 juin : fête de la musique. Tous les mardis à 9 heures : marche; Tous les mercredis à 18 h 30 : yoga et tous les jeudis à 18 h 30 : gym. Inscriptions toute l'année et renseignements auprès de la présidente au 06 16 71 13 91. Le bureau de BBJ : présidente, Véronique Boyancé; vice-présidente, Yolaine Grenereau; Trésorières, Brigitte Faux et Sandrine Sauce (adjointe); Secrétaires, Michaël Leclerc et Arnaud Dalidet (adjoint).

  • A Sainte-Marthe : La chapelle de Saint-Sauveur est malade de sa toiture

    IMG_3933.JPG

    L'assemblée générale annuelle de l'association de sauvegarde de la chapelle de Saint-Sauveur s'est tenue vendredi dans la salle municipale sous la présidence de Denis Lamouroux. «Avec sa toiture et ses murs salpêtreux, la chapelle de Saint-Sauveur est malade» a reconnu le secrétaire Patrick Busolin dans son rapport. «Les résultats de nos rendez-vous annuels, comme le loto, la marche verte, le vide-grenier, les concerts et expositions, sont encourageants par la fréquentation. Notre objectif est confirmé : réussir à sauver le modeste édifice religieux, élément du maillage paroissial du secteur». Pour l'association de sauvegarde, toutes les pistes sont et seront bonnes à exploiter ou à développer pour l'année 2024 : loto, marche verte, vide grenier, concerts, expositions, halte de randonnées, chantier de jeunes et moins jeunes, sollicitations des bâtiments de France, de la Fondation du Patrimoine et de mécènes. L'histoire de Saint-Sauveur Lors de l'assemblée générale, Annie Laval, chargée de communication, a fait part de ses recherches concernant l'histoire de la chapelle de Saint-Sauveur. L’église de Saint-Sauveur a été construite au XVIIe siècle dans un style très sobre. Elle présente les caractéristiques des églises romanes de la région. Elle est élevée sur un terrain situé près du cours de l’Avance. Elle fait partie, jusqu’à la Révolution, de l’archiprêtré de Cayran, dans le diocèse de Condom. Au début du XIXe siècle, elle est rattachée à la paroisse de Sainte-Marthe. Le territoire de cette paroisse est alors compris dans la commune de Fourques-sur-Garonne. Elle en est détachée en 1857, date à laquelle est créée la commune indépendante de Sainte-Marthe. «L’association Sauvons la chapelle Saint-Sauveur travaille à réhabiliter l’histoire du territoire de Saint-Sauveur et à trouver des fonds (50 000 euros) pour les réparations de la toiture. Nous faisons donc un appel aux familles de Fourques qui ont des ancêtres inhumés au cimetière entourant la chapelle» a expliqué Annie Laval. Contact au 06 84 00 34 65 ou par mail : enigmesaintsauveur47@orange.fr