G-P5Z9FR4YL1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fourques sur Garonne

  • A Fourques-sur-garonne, Fiers de leurs racines

    IMG_5755.JPG

    Pour certains, c'étaient un chêne vert, pour les autres un mûrier platane ou un paulownia fortunei fast blue ou encore un tilleul. La traditionnelle plantation des arbres des nouveau-nés s'est déroulée, samedi après-midi 14 janvier, dans le parc municipal des sports en ouverture de la cérémonie des vœux municipaux. Le maire, Jacques Bilirit, et les élus avaient convié, pour la quinzième année consécutive parrains, marraines, parents et grands-parents dans le parc municipal. Le rituel de début d'année pour la plantation des arbres des enfants nouveau-nés est désormais immuable : cela commence par un tirage au sort de chaque famille pour l'arbre et l'emplacement. Les parents installent ensuite l'arbre dans le trou préparé à l'avance par les employés des services techniques et attachent la plaquette qui identifie désormais pour la postérité l'arbre de chacun. La cérémonie se termine par une photo de groupe. «Il vous appartient maintenant de veiller à votre arbre au fil des ans» a conclu Jacques Bilirit. Les 8 enfants de 2022 sont : Raphaël Bazas, Rebecca Santiago, Louis Fongaro Brochet, Linaya Dufossé, Camille Château Vernin, Lino Oliveira, Raphaël Morreto et Nathan Jeannesson Netire.

  • A Fourques, Une sportive honorée

    IMG_5776.JPG

    Certes les 1358 habitants de la commune n'étaient pas tous présents dans la salle municipale du parc des sports, samedi soir 14 janvier pour la traditionnelle cérémonie des vœux municipaux. Mais ils étaient très nombreux, anciennes et nouvelles familles, à avoir répondu à l'invitation du maire Jacques Bilirit et de son conseil municipal. Pour se rendre sur le site du parc des sports, les participants ont emprunté la nouvelle voie «chaussidou» entre le village et Pont-des-Sables. «Cette réalisation semble atteindre ses objectifs pour la limitation de la vitesse des véhicules» a reconnu le maire. «Quel nom pour le café ?» La poursuite de la densification et de l'amélioration de l'habitat dans le bourg sera le fil rouge de l'année 2023 avec notamment le dépôt du permis de construire pour le café et le travail en commission autour de la gouvernance. La recherche d'un nom pour l'ancien établissement «Café du centre» est en cours. L'achat de plusieurs immeubles situés au cœur du village est en négociation. Jacques Bilirit a aussi évoqué la réflexion pour un prix de la cantine à 1 euro sous condition de ressources. Le dimanche 14 mai, une animation forêt est prévue avec l'Office national des forêts. Les agents recenseurs seront : Jean-Pierre Fazzini, Fiona Manson et Annabelle Roose.

  • A Fourques, Le Bio'n'heur a ouvert

    IMG_4963.JPG

    Avec l'installation de l'épicerie «Le Bio'n'heur» en bordure de la Départementale 933, la traversée de Pont-des-Sables s'enrichit d'une nouvelle offre commerciale à compter de mardi 3 janvier. Pour la gérante Sophie Catherine, ce n'est pas à proprement parler une création commerciale mais plutôt un déménagement. Elle était installée depuis 15 mois à Marmande dans la rue Léopold Faye. «J'avais une clientèle fidèle mais elle n'évoluait plus. Je reconnais que le commerce en ville est en général tristounet» a reconnu Sophie Catherine, lundi après-midi, en mettant la dernière main à l'installation de son commerce. «Ici à Pont-des-Sables, la proximité du stationnement pour les clients a été un élément déterminant pour mon installation. Chaque client est important pour nous, aussi petit soit son achat». Sophie Catherine propose donc dans son épicerie des produits garantis à 99 % bio. Elle s'approvisionne chez des producteurs locaux. Un maximum de produits sont présentés en vrac. «Quand j'ai des produits vrac, je ne vends pas d'équivalent avec des emballages» a insisté la nouvelle commerçante. L'épicerie «Le Bio'n'heur» est ouverte du lundi au samedi de 8 heures à 14 heures et de 16 heures à 19 heures avec le jeudi matin uniquement de 8 heures à 12 heures. Contact au 06 76 84 07 72.

  • A Fourques, Ce qu'il faut retenir de cette année 2022

    IMG_1796.JPG

    Premier petit tour d'horizon des faits marquants de l'année 2022 sur les territoires de Fourques, de Caumont, de Sainte-Marthe et de Samazan, rive gauche de la Garonne en pays marmandais. En janvier. À Samazan, l'implantation d'entreprises dans la zone d'activités connaît une croissance exponentielle. À Fourques, les arbres des nouveau-nés sont plantés dans le parc municipal.

    En février. À Fourques, le marché bio et local est pérennisé chaque premier dimanche du mois. Une fédération unique des CUMA de Gironde et Lot-et-Garonne est créée.

    En mars. À Fourques, le festival de la BD fait la part belle, pour sa 8e édition, à la compétition avec trois prix. Une centaine de concurrents participent au championnat départemental de slalom en canoë-kayak sur le bassin de l'Avance. À Samazan, l'association La Boîte à jouer organise une soirée sur le thème des années 80. La section locale de la Fnaca honore deux anciens combattants.

    En avril. À Caumont, les écoliers créent une œuvre éphémère dans la cour de l'école. Ils défilent aussi dans le village pour le Carnaval. À Fourques, Andréa Vogeleer est aux portes de l'équipe de France en aviron.

    En mai. À Caumont, les écoliers transforment le village en galerie d'art extérieure. À Sainte-Marthe, les écoliers participent à l'opération Ecole et cinéma et au parcours du cœur. L'orchestre Scherzando se produit dans l'église.

    En juin. À Fourques, les plans de la renaissance du bar théâtre sont présentés à la population. À Sainte-Marthe, l'association «Sainte-Marthe Avance» organise plusieurs temps forts culturels. Les écoliers accueillent un animateur nature. À Samazan, la commune accueille le congrès de la Fnaca. À Fourques, l'aide à domicile a changé de nom.

    En juillet. À Sainte-Marthe, des calculatrices sont offertes aux écoliers futurs collégiens. La fête dure cinq jours. À Fourques, la municipalité inaugure le parcours Terra Aventura bicyclette...

  • A Fourques, En avant-première d'un grand bal populaire

    IMG_4389.JPG

    «Dans la famille des saxophones qui sont des instruments de musique à vent appartenant à la famille des bois, il y a 7 enfants». Avec deux d'entre eux en exemple, le soprano et l'alto, Eric Séva, musicien de jazz célèbre en Val de Garonne, est intervenu, jeudi après-midi dans la salle du conseil municipal, devant toutes les classes de l'école élémentaire. Après un apport plutôt théorique sur l'historique des instruments et sur le registre des sons, de l'aigu au grave, les écoliers ont même eu droit à un mini-concert. «Il est important de partager la musique avec les enfants, de susciter la créativité» a insisté Eric Séva. Un bal populaire programmé Cette rencontre artistique d'Eric Séva avec les élèves de l'école élémentaire est la première étape d'un projet danse en lien avec l'association «Les Z'arts de Garonne». «Dans le cadre d'un parcours éducatif art et culturel, toutes les classes vont bénéficier, pendant 6 mois, de l'intervention d'un professeur de danses» a déclaré la directrice de l'école Séverine Keller. «Au mois de juin 2023, un grand bal populaire au cœur du village devrait se tenir. Les écoliers ouvriront le bal avec des danses de salon».