G-P5Z9FR4YL1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fourques

  • A Fourques sur Garonne : La Casa fourquaise ouvre ses portes au public

    IMG_4296.JPG

    Tous les premiers samedis du mois entre 11 heures et 14 heures, «le Pop-Up store de la Casa fourquaise» ou «boutique éphémère» ouvre ses portes au public. Il en a donc été ainsi samedi matin 3 février, jour où Valérie Billaudaud, designer en microentreprise, a présenté ses réalisations. Cordonnière de formation, Valérie Billaudaud est devenue célèbre en 2018 avec la médaille d'or au concours Lépine international de Paris pour l'invention des «Tchouks», une décoration et protection pour les talons des chaussures de dames. «Protégez, réparez, sublimez, c'est Tcoucks». Telle est la devise de cette innovation brevetée depuis 2016. Mais depuis son installation dans son studio au 96 rue des écoles, Valérie Billaudaud a diversifié ses créations vers notamment les enduits décoratifs teintés dans la masse mais aussi des reproductions d'œuvres encadrées pour des halls d'accueil ou des salles. Elle a présenté aux visiteurs samedi, ses enduits à la chaux, ses encres sur papier, ses emballages cadeaux créatifs, ses murs floraux, ses décorations de Noël et ses patines sur des panneaux de bois OSB. «Je travaille à l'élégance et à la beauté» a reconnu l'artiste. Des exemples de créations sont sur son site Internet : valeriebillaudaud.fr. La prochaine ouverture du Pop-up store sera samedi 2 mars.

  • A Fourques sur Garonne : Les parents appelés à voter pour la durée de la semaine scolaire

    IMG_4371.JPG

    «Êtes-vous favorable au maintien de la semaine scolaire à 4,5 jours ? Oui ou Non ?». Telle est la question plébiscite pour laquelle les deux parents de chaque famille vont avoir à répondre par oui ou par non de lundi 12 à jeudi 15 février. Jeudi 8 février en fin de journée, une réunion publique était organisée par la municipalité pour parler des rythmes scolaires et faire un bilan des temps d'activités périscolaires (TAP). Un certain nombre de parents favorables au retour à la semaine des 4 jours avaient souhaité cette consultation lors du conseil d'école ou par courrier. Le maire Jacques Bilirit et son adjointe Marie-Odile Blin-Prévot avaient invité Christophe Combes, inspecteur de l'Education Nationale et Johanna Pascal du Service départemental à la jeunesse, à l'engagement et aux sports (SDJES). Sur les 102 écoliers inscrits aux TAP (hors petites et moyennes sections), à peine 30 parents étaient présents soit 14 %. 80 % d'écoles à 4 jours Dans la discussion qui a suivi le bilan fourquais des TAP, Jacques Bilirit a insisté sur le pourquoi du choix de la municipalité vers la semaine à 4,5 jours avec les ateliers. «Si on passe à 4 jours, l'organisation actuelle ne sera plus». Christophe Combes a défendu la loi actuelle avec un rythme scolaire hebdomadaire à 4,5 jours : des journées moins longues, une plus grande flexibilité pour les apprentissages, la répartition du temps des devoirs sur plus de jours. À la demande d'une famille, l'inspecteur a donné les chiffres départementaux : 80 % des écoles ont choisi de demander une dérogation pour revenir à 4 jours. Dans la communauté d'agglomération (VGA), seules 5 communes sur 43 sont encore en 4,5 jours. Quelques familles se sont exprimées pour les 4 jours en évoquant le temps de garderie, les devoirs du soir, la journée de repos en milieu de semaine, la fréquentation du centre de loisirs. Les modalités du vote des parents Les deux bulletins ont été distribués aux familles. Le vote sera ouvert en mairie lundi 12 février de 15 h 45 à 18 h 30, mardi 13 et jeudi 15 février de 8 heures à 9 heures et de 15 h 45 à 18 h 30.

    IMG_4372.JPG

  • A Fourques sur Garonne : Les aînés ruraux se portent bien

    IMG_3612.JPG

    «Notre club de l'Elan fourquais se porte bien. Nous sommes une soixantaine d'adhérents». La satisfaction était de mise dans le rapport de la présidente du club des aînés ruraux, Nadine Schwederle, mercredi 10 janvier en début d'après-midi dans la salle annexe de la mairie. Dans le rapport d'activité, le secrétaire a rappelé le repas à l'Auberge des Sables et la sortie au cabaret bordelais «Le Grain d'Folie». Pour 2024, 11 petits lotos seront organisés le mercredi après-midi. 10 autres mercredis seront consacrés aux jeux de société. «Le repas de fin d'année aura toujours lieu dans la salle de Sainte-Marthe pour des raisons de commodités autant pour nous que pour le traiteur» a insisté la présidente. La sortie annuelle aura lieu le samedi 25 mai avec comme destination la ville de Pau et le vignoble de Jurançon. La trésorière a fait état d'un compte de résultat positif avec notamment un don de 150 € au Téléthon fourquais et d'une subvention municipale de 110 €. L'assemblée générale s'est terminée par un goûter autour de la galette des rois. Le bureau : Nadine Schwederle, présidente; Christian Lapoire, secrétaire; Joëlle Prévot, trésorière. Les membres réélus pour le tiers sortant du conseil d'administration : Régine Bonnet, Michelle Lapoire, Marie-Noëlle Aubry, Pierrette Cumini.

  • A Fourques : Des inquiétudes chez les aides à domicile

    IMG_2771.JPG

    «L’année 2023 qui va s’achever n’a pas été de tout repos au niveau administratif». C'est avec une inquiétude à peine dissimulée que Colette Miallet, présidente de l'UNA Fourques-Sainte Marthe, a commencé son discours pour la cérémonie de fin d'année. Etaient présents les salariées, Aymeric Dupuy, conseiller départemental, Bernard Massias maire de Sainte-Marthe, les bénévoles du conseil d'administration. Mylène Chassariaud, secrétaire de mairie représentait les élus fourquais. Parmi les inquiétudes figure notamment le projet de restructuration de la fédération départementale de l'UNA 47. «Notre autonomie pourrait être menacée alors que nous sommes une structure de proximité» a regretté Colette Miallet. Concernant les week-ends, le conseil d'administration a instauré une prime de 25 € par jour travaillé en plus d’une indemnisation kilométrique au réel. Colette Miallet a remercié les salariées pour leur engagement sans réserve auprès des ainés dont 12 bénéficiaires ont plus de 90 ans et la doyenne 102 ans. Bernard Massias a invité la section locale à faire de la résistance face au projet fédéral de mutualisation. Aymeric Dupuy a confirmé qu'il était très vigilant pour le devenir des UNA : «il ne faut pas que les bons gestionnaires paient pour les sections où cela ne marche pas».

  • A Fourques : Du théâtre à la salle paroissiale Les Genêts

    IMG_2302.JPG

    La célèbre œuvre d'Ivan Audouard «La Pastorale des santons de Provence» a été mise en scène dimanche après-midi 2 décembre dans la salle paroissiale «Les Genêts». La pièce de théâtre a été interprétée par une trentaine d'acteurs amateurs dirigée par Marie-Hélène Belot, responsable de la pastorale familiale du diocèse. Ioan Cochior, curé de la paroisse Saint-Vincent-de-Garonne était à la technique. «Cela fait plaisir de revoir de l'animation dans cette salle de l'association diocésaine» a reconnu ce dernier. «Ce spectacle d'actualité à la sauce provençale, en cette période de Noël, mêle humour et profondeur» a reconnu Marie-Hélène Belot avant d'entrer en scène dans le costume de l'ange Boufaréou (ange souffleur). Les miracles se sont produits ensuite dans ce petit village provençal et les nombreux spectateurs ont ainsi fait la connaissance de différents personnages : le meunier, Pistachier et la poissonnière, l'aveugle, le Boumian, le gendarme. «Commencée à midi par un repas convivial avec une garbure à l'ancienne, la journée conviviale a permis aux fidèles de préparer Noël dans la joie» a insisté le curé Ioan Cochior. Le spectacle sera rejoué dimanche 10 décembre au foyer de Charité Notre-Dame de Lacépède à Colayrac-Saint-Cirq.